Souffrir du syndrome du canal carpien

Syndrome impliquant la compression du nerf médian situé dans le canal carpien. Le canal carpien est la zone de transition existant entre l'avant-bras et la main situé dans le talon de la main. Il forme un défilé ostéofibreux inextensible beaucoup plus étroit à ce niveau qu'à celui de la main ou de l'avant-bras.

Qu'est-ce que le syndrome du canal carpien?

C'est une douleur ou un engourdissement provenant de la compression du nerf médian se situant au niveau du poignet. Cette affection peut toucher une seule main ou les deux à la fois.

La zone du canal carpien est délimitée par les os du carpe situés dans la deuxième rangée, soit entre l'hamatum et le trapèze. Elle est également fermée par le ligament annulaire antérieur du carpe (rétinaculum des fléchisseurs) à la face ventrale.

Situé dans le poignet, le canal carpien est traversé par les tendons fléchisseurs des doigts et par le nerf médian par lequel passent toutes les informations nécessaires pour le mouvement des mains ou des doigts. Le canal carpien est très restreint et la moindre condition venant restreindre son espace, par exemple en cas d'inflammation, apporte une compression immédiate du nerf médian le traversant, réduisant du même coup le contrôle sur les doigts et les mains. Les mouvements des doigts sont alors plus difficiles à contrôler et les mains peuvent parfois perdre certaines sensations.

Deux mécanismes de compression différents existent dans les cas de syndrome du canal carpien : l'augmentation du volume des tendons et la diminution du diamètre du canal carpien.

Augmentation du volume des tendons

En présence d'une tendinite ou d'une ténosynovite, l'augmentation du volume des tendons due à l'inflammation de ces derniers vient compresser le nerf médian du canal carpien. La sollicitation des tendons par les gestes répétitifs parfois combinés à la force utilisée peuvent apporter une traction et un frottement des tendons trop importants découlant alors sur une inflammation faisant enfler les structures. Plus les structures frottent les unes sur les autres, plus l'inflammation s'entretient et compresse le nerf médian amenant le syndrome du canal carpien.

Diminution du diamètre du canal carpien

Pour différentes raisons, le ligament annulaire est tendu comme un arc venant ainsi diminuer le diamètre du canal comprimant alors le nerf médian de même que les tendons situés sur les os du carpe. Le poignet peut être en hypertension ou être en appui sur une surface telle qu'un bord de bureau. Il arrive également que des frappes régulières, appliquées par la paume de la main, apportent une diminution du canal carpien menant alors vers le syndrome.

Quelles sont les causes?

Comme il est causé par la compression du nerf médian, le syndrome du canal carpien est souvent multifactoriel. Certaines maladies ou affections peuvent parfois être en cause dans certains cas.

  • Mouvements répétitifs du poignet et de l'avant-bras pendant des périodes prolongées
  • Mouvements réguliers demandant une force assez importante de la main
  • Postures régulières et contraignantes pour la main
  • Manipulation fréquente d'outils fonctionnant par vibration
  • Grossesse (due à la rétention des fluides)
  • Ménopause
  • Certaines maladies

Qui sont les personnes à risque?

Cette affection particulière touche environ 15 % de la population mondiale, dont la grande majorité est des femmes. Les symptômes se font légers au début pour ensuite s'intensifier avec le temps, surtout en présence d'une répétition d'un même mouvement. Cette affection tend à apparaître le plus souvent vers la cinquantaine.

Aux États-Unis, l'incidence de cette affection et d'environ 400 cas sur 100 000 habitants dont un tiers se rend à l'intervention chirurgicale.

Personnes à risque

  • Travailleurs utilisant des outils ou de la machinerie à vibration
  • Préposés à l'entretien ménager
  • Travailleurs de l'industrie alimentaire
  • Travailleurs sur les chaînes de fabrication
  • Préposés au service (boissons et aliments)
  • Chauffeurs de camion
  • Chauffeurs d'autobus
  • Opérateurs d'ordinateur utilisant fréquemment la souris
  • Jardiniers
  • Golfeurs
  • Personnes handicapées utilisant un fauteuil roulant
  • Femmes enceintes
  • Femmes en ménopause
  • Travailleurs à l'aiguille (couturières)
  • Utilisateurs fréquents de jeux vidéo
  • Canotiers

Facteurs de risque

  • Poste de travail non ergonomique
  • Posture de sommeil contraignante
  • Blessures au poignet
  • Diabète
  • Hypothyroïdie
  • Myélome
  • Sarcoïdose
  • Arthrite
  • Dialyse rénale
  • Obésité
  • Kyste ou tumeur
  • Poignet trop petit
  • Traumatisme ou lésion au poignet
  • Malformation du poignet
  • Anomalies osseuses
  • Génétique
  • Prise de contraceptifs oraux
  • Exposition au froid sans protection

Malgré que certains facteurs soient favorables au développement de cette affection, tout le monde peut éventuellement être affecté par un syndrome du canal carpien.

Quels sont les symptômes?

Le syndrome peut toucher une main ou les deux et les symptômes peuvent parfois varier d'un individu à un autre.

  • Picotements de la main et/ou des doigts situés plus généralement au pouce, au majeur et à l'index.
  • Engourdissements de la main et/ou des doigts situés également de façon générale au pouce, au majeur et à l'index.
  • Douleur ou sensation de brûlure au poignet et/ou à la paume de la main pouvant même parfois irradier dans les doigts, l'avant-bras et même jusqu'à l'épaule.
  • Contrôle diminué de la main et/ou des doigts amenant une difficulté à saisir les objets pouvant aller de légère à très intense.
  • Insensibilité dans les doigts.
  • Incapacité à distinguer le chaud du froid.
  • Sensation d'enflure des doigts.

Les symptômes sont souvent accentués :

  • La nuit.
  • Lors d'une activité, par exemple tenir le téléphone ou contrôler le volant d'un véhicule.
  • Chez la femme, pendant le SPM (syndrome prémenstruel), au cours du dernier trimestre de la grossesse et peu après l'accouchement.

Comment prévenir la sciatique?

Il est possible de mettre en place certaines mesures préventives afin de diminuer les risques de développer un syndrome du canal carpien.

  • Faire des pauses régulières lors d'un travail astreignant et répétitif pour les mains et les poignets.
  • Étirer régulièrement et doucement les poignets.
  • Alterner les mouvements d'une main à l'autre, si possible.
  • Changer fréquemment de position.
  • Éviter l'emploi de la force exagérée, par exemple pour taper sur un clavier ou sur une caisse enregistreuse.
  • Avant de forcer avec les mains et les poignets, les rapprocher le plus possible du corps.
  • Éviter d'appuyer les poignets sur une surface dure pendant une période prolongée.
  • Utiliser la pleine main pour tenir les objets au lieu de n'utiliser que le bout des doigts.
  • Utiliser des outils dont la poignée est adéquate à la main.
  • Faire de fréquentes pauses lors de l'utilisation d'un outil à vibration.
  • Protéger les mains et les doigts du froid.
  • Adapter le poste de travail de façon ergonomique, incluant le clavier et la souris d'ordinateur.
  • Privilégier une position naturelle de la main dans la configuration de la souris d'ordinateur.
  • Traiter rapidement les maladies pouvant découler sur un syndrome du canal carpien.

Une évaluation en chiropratique peut permettre de déterminer la cause exacte des engourdissements ou des douleurs. Des ajustements au niveau de la main, du poignet et parfois même du coude de l'épaule et du cou peuvent aider grandement à soulager les symptômes, en libérant les tensions musculaires et les compressions possibles tout le long du bras.

La plupart du temps le syndrome du canal carpien se résorbe facilement grâce à la chiropratique et au changement de certaines habitudes, mais il arrive également que certains cas nécessitent une intervention médicale, comme un EMG (électromyogramme), ou même une chirurgie. Par contre, avant d'arriver là, il est important de déterminer la cause et essayer les traitements conservateurs d'abord. Et bien sûr, afin de diminuer les risques, la prévention reste encore la meilleure solution!

Avertissement : Le contenu diffusé sur ce site web ne sert qu'à des fins d'information et ne remplace pas une consultation avec un professionnel de la santé.