Maux de l'épaule

Qu'est-ce que c'est?

Dans l'organisme humain, l'épaule est l'articulation la plus mobile de toutes. Elle permet l'orientation du membre supérieur comme elle permet également à la main d'assurer en tout temps la faculté de saisir les objets comme de communiquer avec l'environnement se trouvant à sa portée.

Le mal d'épaule est un état douloureux situé dans la région se trouvant donc entre le bras et le tronc. Le mal d’épaule est quand même très fréquent selon des recherches, le mal d’épaule affectera au moins 2 personnes sur 3 à un moment précis au cour de leur vie.

L'épaule contient à elle seule une anatomie très complexe reliant plusieurs éléments entre eux afin d'assurer toute la préhension de la main. Elle permet donc d'assurer une multitude de fonctions dont l'intime synergie de tous ces éléments assure une précision très fonctionnelle :

Pour bien évaluer un mal d’épaule il faut bien comprendre les points suivants :

La majorité des maux d’épaules ont une origine scapulaire (omoplate) qui est associé à une faiblesse des muscles stabilisateurs de celle-ci.

Pour que l’articulation de l’épaule ‘’fonctionne’’ correctement il est important que chacune des 5 régions suivantes fonctionnent correctement

  • Scapulo-humérale
  • Acromioclaviculaire
  • Sternoclaviculaire
  • Scapulothoracique
  • Région des dernières vertèbres cervicales et des premières vertèbres dorsales

Le chiropratcien est outillé pour analyser chacune de ces cinq régions et d’identifier celle ou celles qui ne fonctionnent pas bien et il ou elle sera en mesure de faire les analyses et les traitements nécessaire afin de diminuer votre douleur et de vous redonner la pleine amplitude de mouvement dans votre épaule.

FONCTIONS ASSURÉES PAR L'ÉPAULE

  • Positionner la main
  • Propulser
  • Atteindre
  • Porter
  • Pousser
  • Tirer
  • Soulever

L'épaule est un complexe articulaire mettant en relation plusieurs os et plusieurs muscles, voici les principaux éléments le composant :

OS RELIÉS PAR L'ÉPAULE

  • Manubrium sternal
  • Omoplate
  • Clavicule
  • Tête humérale

MUSCLES RELIÉS ET AGISSANT PAR L'ÉPAULE

  • Trapèze
  • Deltoïde
  • Sterno-cléido-mastoïdien
  • Grand pectoral
  • Grand dentelé
  • Grand dorsal
  • Grand rond
  • Rhomboïde
  • Petit rond
  • Infra-épineux
  • Supra-épineux
  • Subscapulaire

ARTICULATION STERNO-COSTO-CALVICULAIRE

INTÉRIEUR DE LA CAPSULE ARTICULAIRE

  • Siège du mouvement situé entre le fibro-cartilage et la surface articulaire de la clavicule
  • Amortisseur situé entre la surface articulaire du sternum et le fibro-cartilage LIGAMENTS
  • Inter-claviculaire reliant les extrémités médiales des deux clavicules
  • Costo-claviculaires, postérieur et antérieur, s'insérant sur le bord supérieur de la première côte et sur le bord inférieur de la clavicule.

ACROMIO-CLAVICULAIRE OU CLÉIDO-SCAPULAIRE

Cette articulation aux surfaces planes ne permet que des mouvements de glissement mais il s'agit tout de même d'une articulation à part entière possédant deux surfaces articulaires, une synoviale et une capsule articulaire. Ces deux surfaces articulaires sont celle de l'extrémité latérale de la clavicule et celle de l'acromion. Elle est stabilisée par quatre ligaments :

  • Ligament acromio-claviculaire reliant la clavicule et les faces supérieures de l'acromion
  • Ligament conoïde
  • Ligament trapézoïde
  • Ligament coraco-claviculaire médial
  • ARTICULATION SCAPULO-SERRATO-THORACIQUE

Il s'agit d'une articulation permettant un simple espace de glissement. Sa grande mobilité permet au bras son grand rayon d'action.

BOURSE SÉREUSE SOUS-ACROMIO-DELTOÏDIENNE

Elle permet surtout au tubercule et au muscle supra-épineux de glisser sous la voûte acromio-coracoïdienne et sous le muscle deltoïde lors d'un mouvement d'écart (abduction) produit par le membre supérieur.

ARTICULATION SCAPULO-HUMÉRALE

Il s'agit de l'articulation la plus mobile de l'épaule et c'est souvent elle qui est soumise aux inflammations et aux luxations d'épaule.

SURFACES ARTICULAIRES

Extrémité supérieure de l'humérus supporté par deux reliefs:

  • Tubercule majeur – en haut et en avant
  • Tubercule mineur – en avant et en bas
  • Cavité glénoïdale de forme ovalaire orientée vers le dehors et vers l'avant dotée d'un grand axe vertical:

    • Bourrelet glénoïdal reposant sur le bord de la cavité
    • Long biceps
    • Long triceps
    • Deux ligaments, passif et actif

    L'épaule étant d'une grande complexité, une bonne connaissance de son anatomie fonctionnelle est nécessaire au médecin pour bien évaluer le patient affecté par un mal d'épaule.

    Les douleurs à l'épaule sont souvent provoquées par :

    • Tendinite
    • Rupture d'un tendon
    • Calcification de l'épaule
    • Arthrose ou arthrite
    • Traumatismes

    L'épaule étant d'une complexité incroyable de tendons, de muscles et d'articulations, elle peut donc facilement devenir instable. L'épaule rend l'articulation du bras très facile lui permettant de tourner bien aisément dans tous les sens. Cette facilité d'articulation rend l'épaule également très vulnérable rendant cette dernière très facile à «déboîter» comme diraient certains, à se fracturer ou à s'enflammer.

    Comme mentionné plus haut, les maux de l'épaule sont donc très fréquents, et ils peuvent être causés entre autres par une entorse, une luxation ou une fracture. Certains maux peuvent également être causés par des pathologies affectant directement l'épaule et les éléments le composant. Les possibilités reliées aux maux de l'épaule peuvent donc très nombreuses. C’est pourquoi il est important de consulter votre chiropraticien afin de déterminer si votre mal d’épaule est causé par un problème d’ordre musculo-squelettique ou par une condition plus sérieuse comme une pathologie ou une fracture.

    Sachez que votre chiropraticien à votre santé à cœur et si il juge que votre mal d’épaule nécessite une intervention d’un autre professionnel il vous guidera vers le bon professionnel de la santé sans tarder.

    En collaboration et révisé par :

    Dr Maxime Saint-Denis, chiropraticien Clinique chiropratique Charlesbourg
    Publication :

    21 mai 2014